L’écriture inclusive en format 6·66.


L’écriture inclusive fait régulièrement l’objet de discussions et d’interrogations dans le débat public.

        Ces pages ont été conçues pour vous apporter un maximum de réponses dans une diversité de formats. Il s’agit aussi de vous permettre d’accéder à des ressources pour aller au-delà des lieux communs et des polémiques souvent entendues sur ce sujet.

        Vous trouverez des formats courts, des formats longs, des vidéos, des définitions, des lectures d’ouvrages, des podcasts. Si vous n’avez que peu de temps, vous pourrez trouver des réponses rapides, si vous avez envie d’en savoir plus, vous trouverez des formats plus longs et si vous voulez approfondir en cherchant par vous-même, vous trouverez beaucoup d’indications de sites, d’articles et d’ouvrages (vous pouvez aller voir la page dédiée « les sources de l’écriture inclusive »).


En 6 secondes.

L’écriture inclusive (le langage non sexiste, l’écriture égalitaire, le langage inclusif, etc.), c’est la volonté de travailler avec la langue française pour mettre plus en visibilité le féminin (et le neutre aussi).

En 66 secondes.

C’est en vidéo ci-dessous :


En 6 minutes.

C’est en vidéo ci-dessous :


Bonus audio

Vous trouverez des enregistrement d’extrait d’ouvrage sur ou autour de l’écriture inclusive en cliquant ici.

En 66 minutes.

C’est un format beaucoup plus long ! Mais il est chapitré en trois partie d’une vingtaine de minutes… Et chaque partie est chapitrée en plus petites sous-parties. A regarder en une fois ou en plusieurs donc ! Le minutages est juste en dessous de la vidéo.

C’est en vidéo ci-dessous :

Introduction : à partir de 0 seconde.

Première partie, présentation : les six ensembles de pratiques à partir de 6 minutes 18 secondes.

Deuxième partie, discussion : Les arguments contre l’écriture inclusive à partir de 29 minutes.

Troisième partie, recherche : l’académie française une institution misogyne? à partir 58 minutes et 18 secondes.