Bonus extraits audio.

Vous trouverez ci-dessous des extraits audio tirés des livres traitant du sujet de l’écriture inclusive par de futurs intervenant.es à mes podcasts.

  • CANDEA Maria et VERON Laélia, 2019, Le français est à nous, petit traité d’émancipation linguistique, Polémique autour des titres et des noms de métiers, p112-115 , La découverte, Paris.
  • Les sources de l’écriture inclusive.

    1. Pour une première approche

    Pour une synthèse rapide, récente et complète, un ouvrage écrit une militant du langage inclusif et par ailleurs historienne de l’époque moderne

    • VIENNOT Eliane, 2018, Le langage inclusif : pourquoi comment, éditions iXe, Donnemarie-Dontilly.

    Parce que l’ouvrage parle de linguistique en général, qu’il nous rappelle que la langue nous appartient et que le chapitre sur l’écriture inclusive est limpide.

    • CANDEA Maria et VERON Laélia, 2019, Le français est à nous, petit traité d’émancipation linguistique, La découverte, Paris.

    Une vidéo pour décrypter l’écriture inclusive avec une linguiste en 6 minutes et 6 secondes : c’est ici.

    2. D'autres ouvrages plus généraux sur l'écriture inclusive et des thèmes adjacents

    Sur l’histoire de l’usage des noms féminins de métier, une somme écrite par un de ces acteurs et qui sait aussi rendre parfaitement claire les discussions grammaticale et linguistique.

    • CERQUIGLINI Bernard, 2018, le ministre est enceinte ou la grande querelle de la féminisation des noms, Le seuil, Paris.

    Sur l’histoire du mot autrice, un article intéressant que vous retrouverez ici.

    Sur l’histoire du mot homme, un petit livre assez récent qui remet les choses en perspective.

    • VIENNOT Eliane, 2021, En finir avec l’homme, chronique d’une imposture, éditions iXe, Donnemarie-Dontilly.

    Sur l’histoire de la masculinisation de la langue française à l’époque moderne.

    • VIENNOT Eliane, 2014, Non, le masculin de l’emporte pas sur le masculin, petite histoire des résistances de la langue française, éditions iXe, Donnemarie-Dontilly.

    Un ouvrage qui traite de la politique de la langue par l’État français sur une période récente

    • BAUDINO Claudie, 2008, Prendre la démocratie aux mots: Pour une réappropriation citoyenne de la langue et de ses usages, L’Harmattan, Paris.

    Le premier livre (à ma connaissance) qui traite frontalement de la question de la place du sexisme et de la place des femmes dans la langue française. Sa deuxième partie en particulier est passionnante et un peu moins technique que la première. A remettre néanmoins dans le contexte de son époque d’écriture, c’est-à-dire les années 1970.

    • YAGUELLO Marina, 2002 (1978), Les mots et les femmes, Editions Payot et rivages, Paris.

    Le premier livre (à ma connaissance) faisant une synthèse des recherche en psycho linguistique sur l’effet sur le cerveau du masculin générique et qui répond à cette question fondamentale : est-ce que le masculin générique (qui englobe donc les deux genres) est-il compréhensible par le cerveau. Très pédagogique à lire, il présente aussi très clairement les outils de l’écriture inclusive dans son avant-dernier chapitre.

    • GYGAX PAscal, GABRIEL Ute, ZUFFEREY Sandrine, 2020, Le cerveau pense-t-il au masculin? Cerveau, langage et représentations sexistes, Éditions Robert, Paris.
    3. Des rapports sur la question des l'écriture inclusive

    Les deux rapports suivant se trouvent encore en ligne en naviguant sur le web.

    Femmes j’écris ton nom

    Disponible en téléchargement ci dessous

    « Pour une communication publique sans stéréotype de sexe – guide pratique » du haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes.

    C’est en lien sur le site du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes.

    4. L'académie française

    Un ouvrage collectif qui fait le tour de nombreuses questions sur l’académie française :

    • VIENNOT Eliane, CANDEA Maria, CHEVALIER Yannick, DUVERGER Sylvie, HOUSDEBINE Anne-Maire, L‘Académie contre la langue française, le dossier féminisation, éditions iXe, Donnemarie-Dontilly. Le passage sur l’académie et sa misogynie se e trouve de la page 25 à 37. Vous trouverez aussi les nombreuses sources des citations de la vidéo de 66 minutes

    La chaine Linguisticae propose au moins deux vidéos passionnantes sur l’académie française.

    La première propose une analyse globale de l’institution, vous la trouverez ici.

    La deuxième traite du choix étonnant et particulièrement malvenu de mettre covid au féminin, c’est là.

    Enfin un article de 77 linguistes qui indique clairement leur position vis-à-vis de l’académie française : https://www.revue-ballast.fr/lacademie-tienne-langue/

    Le p’ti dico de l’écriture inclusive.

    Accord de proximité : Il « Désigne une variété d’accord en genre, ou parfois en nombre. L’accord ne se fait pas selon le sens global ou selon la règle du masculin qui l’emporterait sur le féminin, mais avec le mot le plus proche. » Candéa et Véron p. 227.

    Ambassadrice : représentante permanente d’un état auprès d’un autre état

    Autrice : personne qui écrit un livre

    Double flexion (ou réduplication) : Il s’agit de décliner à la fois au féminin et au masculin les mots. Par exemples : les étudiantes et les étudiants.

    Écriture égalitaire : L’écriture inclusive, c’est la volonté de travailler avec la langue française pour mettre plus en visibilité le féminin (et le neutre aussi). Synonyme : écriture inclusive, langage inclusif.

    Écriture inclusive : c’est la volonté de travailler avec la langue française pour mettre plus en visibilité le féminin (et le neutre aussi). Synonymes : langage inclusif ou écriture égalitaire.

    Épicène : « Un terme épicène est un terme qui prend la même forme au féminin et au masculin. Exemples : « élève, journaliste, riche, pauvre » (un ou une) ; difficile, facile (une problème ou une question). » Candéa et Véron p. 229.

    Langage inclusif : c’est la volonté de travailler avec la langue française pour mettre plus en visibilité le féminin (-et le neutre aussi). Synonymes : écriture inclusive ou écriture égalitaire.

    Masculin générique : C’est le genre masculin lorsqu’il désigne à la fois le féminin et le masculin. Il est très utilisé dans la langue française.

    Néologisme : Expression ou mot qui peut être crée de toutes pièces ou, plus couramment formé par un procédé morphologique (dérivation, composition, analogie) et introduit dans une langue donnée. (CNRTL)

    Neutre : Genre qui complète le masculin et le féminin par une troisième modalité de fonctionnement grammatical. Rare en français

    L’écriture inclusive en format 6·66.


    L’écriture inclusive fait régulièrement l’objet de discussions et d’interrogations dans le débat public.

            Ces pages ont été conçues pour vous apporter un maximum de réponses dans une diversité de formats. Il s’agit aussi de vous permettre d’accéder à des ressources pour aller au-delà des lieux communs et des polémiques souvent entendues sur ce sujet.

            Vous trouverez des formats courts, des formats longs, des vidéos, des définitions, des lectures d’ouvrages, des podcasts. Si vous n’avez que peu de temps, vous pourrez trouver des réponses rapides, si vous avez envie d’en savoir plus, vous trouverez des formats plus longs et si vous voulez approfondir en cherchant par vous-même, vous trouverez beaucoup d’indications de sites, d’articles et d’ouvrages (vous pouvez aller voir la page dédiée « les sources de l’écriture inclusive »).


    En 6 secondes.

    L’écriture inclusive (le langage non sexiste, l’écriture égalitaire, le langage inclusif, etc.), c’est la volonté de travailler avec la langue française pour mettre plus en visibilité le féminin (et le neutre aussi).

    En 66 secondes.

    C’est en vidéo ci-dessous :


    En 6 minutes.

    C’est en vidéo ci-dessous :


    Bonus audio

    Vous trouverez des enregistrement d’extrait d’ouvrage sur ou autour de l’écriture inclusive en cliquant ici.

    En 66 minutes.

    C’est un format beaucoup plus long ! Mais il est chapitré en trois partie d’une vingtaine de minutes… Et chaque partie est chapitrée en plus petites sous-parties. A regarder en une fois ou en plusieurs donc ! Le minutages est juste en dessous de la vidéo.

    C’est en vidéo ci-dessous :

    Introduction : à partir de 0 seconde.

    Première partie, présentation : les six ensembles de pratiques à partir de 6 minutes 18 secondes.

    Deuxième partie, discussion : Les arguments contre l’écriture inclusive à partir de 29 minutes.

    Troisième partie, recherche : l’académie française une institution misogyne? à partir 58 minutes et 18 secondes.


    L’écriture inclusive en 6 podcasts.

    Voici une série de 6 podcasts que nous aimerions faire avec des spécialistes de la langue française (historienne, linguiste, etc.). L’objectif de ces podcasts serait de continuer de travailler la question de l’écriture inclusive en faisant des focus sur des points importants.

    Le pouvoir de la langue avec Maria Candéa et Laélia Véron

    Changer les mots change-t-il la société : le cas féminicide avec Margot Giacinti

    L’histoire de la masculinisation de la langue, avec Eliane Viennot.

    L’usage des noms féminins de métier avec Bernard Cerquiglini.

    Hypothèse 1 : Un point de vue de la francophonie : le cas québéquois

    Hypothèse 2 : La géographie confrontée à l’écriture inclusive ? Expérience dans les récits des personnes en exil

    Lire la suite « L’écriture inclusive en 6 podcasts. »